spacer.png, 0 kB
Le miel de bruyère callune

 Si vous êtes pressés par la vie vous pouvez consulter cet extrait du guide des miels d'Henri Clément. Si vous avez du temps à perdre, passez à la suite.

 

Je vais vous raconter ma rencontre avec la callune.

C'est lors d'une balade en montagne que j'ai découvert un endroit farci de bruyère. Je coupe une branche fleurie et de retour chez moi j'identifie une bruyère...arborescente. L'année d'après (au moment de la floraison) je reviens dans le secteur mais cette fois avec des ruches. Quelques jours se passent et j'ouvre mes ruches pour voir si elles ont bien travaillé. Verdict : pas de récolte démesurée mais une odeur incroyable se dégage quand j'ouvre les ruches! ça sent bon! je suis enivré! mais mais mais le miel ne coule pas!

Ehhhh oui jeune inconscient que j’étais, je n'avais pas vu qu'autour de moi, il y avait autant de bruyère callune que de bruyère arborescente. Or le miel de callune ne coule pas, il a une forte tendance à la thixotropie, bref c'est un miel gélatineux.

Quel est le problème me diriez-vous, car oui il y a bien un problème. C'est que la machine qui me sert à extraire le miel (l'extracteur) ne fonctionne pas avec ce miel! Il en faut une autre, spéciale, que je ne possède pas (une picoteuse) et qui coute l'appeau d'Ecouilles.

Voilà pourquoi je récolte très peu de ce miel et que je le vend plus cher que les autres : je fais tout manuellement et ça me prend des plombes. Malgré ça, tous les ans je continue. Surement parce que quand on aime (car je ne l'ai pas dit mais il est bon!), on ne compte pas... 

Miel de bruyère callune
 
 

 
 
spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB
download joomla modules download joomla modules